La démocratie, c’est fragile !

Démocratie fragile 2

Attentats, crimes, ripostes… attentats !

Des fanatiques ont encore tué hier à Nice,  au nom d’une conception diabolique de Dieu. Nous  identifiant aux victimes et à leurs familles… que nous aurions pu être, que nous pourrions être un jour, nous avons été bouleversés, horrifiés, et pris de rage pour beaucoup d’entre nous.

Mise à part la vengeance primaire aveugle, l’intention de ces massacres, comme tous ceux déjà commis en France et dans le monde, est de semer la terreur, de monter les communautés les unes contre les autres jusqu’au chaos, jusqu’à la mort de la démocratie.

Si les semeurs de terreur parvenaient à leurs fins, la loi du talion serait alors en marche  et pourrait bientôt  déboucher sur une guerre civile.

Après des actes odieux perpétrés par des djihadistes illuminés et leurs commanditaires pousse-au-crime, d’autres grands névrosés, d’extrême droite ceux-là, pourraient aussitôt, sans retenue et discernement,  brûler des mosquées, commettre eux-mêmes des assassinats. La riposte ne tarderait pas : de jeunes musulmans radicalisés ou en passe de l’être, de plus en plus nombreux passeront à l’acte meurtrier. La mèche sera définitivement allumée et les réactions en chaîne se multiplieront dans une escalade sans fin, de part et d’autre.

C’est ce à quoi aboutirait une politique populiste d’extrême droite, aussi primaire que l’ennemi qu’elle dit vouloir et pouvoir éradiquer. Cette politique également conditionnée par l’esprit de vengeance et la loi du talion, précipiterait les Français dans une situation de massacres récurrents de moins en moins contrôlables.

Sans l’intervention d’instances régulatrices dans notre pays, telles que nous les concevons :

–          qui agiraient avec fermeté pour défendre  nos libertés, nos intérêts, nos valeurs ; (Liberté)

–          qui agiraient, sous contrôle émotionnel total ; (Expressivité)

–          en respectant les personnes qui respectent, elles-mêmes, la vie et les valeurs démocratiques de notre pays ; (Réciprocité)

–          en expliquant rationnellement les  faits, les causes et de leurs effets ; en respectant les règles et les lois en vigueur dans une démocratie ; (Exactitude)

–          en analysant les tenants et aboutissants d’un vaste système national et international complexe aux multiples composantes interactives ; en tirant régulièrement les enseignements des effets désirables et indésirables des actions menées ; en se gardant de mesures prises sous l’empire de la peur, de la colère ou de la haine ; et en s’adaptant à une nouvelle forme de guerre idéologique diront certains ou de civilisation diront d’autres ; (Conscience).

sans cette capacité régulatrice chez nos gouvernants, le pays connaîtrait une série illimitée d’épisodes de plus en plus sanglants, de surenchères populistes menant probablement à une dictature… déguisée en démocratie.

En résumé

Si nous avons la tentation spontanée « légitime », de hurler notre colère et de réclamer vengeance, nous avons intérêt à réfléchir avec sagesse, sans céder aux sirènes « du talion » qui nous conduiraient à des violences et des ripostes, en cascades, toujours plus destructrices… sans fin…. sans fin… sans fin… Ces sirènes, soyez-en sûrs, on les trouve au beau milieu des fan..atiques des droites extrêmes et mouvements extrémistes de tous bords : ces groupes idéologiques ne connaissant que le rapport de force et l’autoritarisme.