SLAM CULTURE : Est-ce ainsi que l’on peut s’aimer ?

Hé ! Toi ! Là devant ton miroir !
Est-ce bien toi que tu donnes à voir ?
Tu perds ta vie, tu perds ton temps
A faire comme si, à faire semblant.

Toi qui peux fuir en souriant.
Tout avaler en soupirant.
Toi qui te caches derrière tes masques.
Toi qui te perds derrière tes frasques.

Tu suis la route et il fait nuit.
C’est quelqu’un d’autre qui te conduit.
Qui tire les fils d’la marionnette ?
Sur cette question, es-tu bien net ?

Sais-tu toujours taire ta colère
Quand tu fais comme il faut faire ?
En allant droit vers le broyeur
Tu fais le sourd, regardes ailleurs.

J’ai parfois envie de pleurer
Sur le sort d’une humanité
Le nez plongé dans ses affaires
Pressée d’assurer ses arrières.

Toi, qui me glisse entre les doigts
Toi, c’est un autre, c’est elle, c’est moi.
C’est aussi moi.

Vos commentaires : en quatre vers ?