Socrate, super coach !

Accoucher

Oui, accoucher du plus bébé du monde n’est pas une mince affaire !
La principale force d’un coach est un art : une maïeutique !

La maïeutique désigne l’art de l’accouchement, pratiquée par les sages-femmes.
Socrate dont la mère était sage-femme, évoquait « l’art de faire accoucher les esprits ».
Dans sa pratique de pionnier de philosophie active, il posait des questions “faussement naïves”. Les réponses appelaient d’autres questions “entonnoirs”, lesquelles, in fine, amenaient l’interlocuteur à préciser sa pensée, à prendre conscience d’éventuelles contradictions, et ainsi à raisonner, progressivement, plus juste.

Socrate, super-coach, guidait les échanges à sa manière d’expert. Il était accoucheur mais il n’était ni le père ni la mère du “plus beau bébé du monde”.

Un coach doit aider à approfondir la réflexion de ses clients. C’est à cela qu’il doit limiter son influence. Le client doit rester, indépendant et totalement libre dans ses décisions.
Le coach n’est ni un sage distribuant de précieuses recommandations  ni un gourou grisé par un quelconque besoin d’ascendant.

Le coach doit rester vigilant car il est très facile de suggérer ou de donner des conseils qui n’ont pas été demandés. Si des conseils sont demandés, les réponses du coach pourront être celle-ci :

  • A votre avis ? Quelle serait, selon vous, la meilleure façons de faire, de dire… ? Avec quels avantages ? Quels inconvénient ?
  • Avez-vous quelques craintes à ce sujet ?
  • Quelle serait maintenant la pire de réactions ? Pourquoi ?
  • Si vous étiez à ma place et moi à la vôtre que me diriez-vous ?
  • Quel conseil aimeriez-vous entendre de ma part ?